Adaptation des CU aux technologies de pointe

Intégrés aux communications unifiées, les concepts TI émergents peuvent en accroître l’efficacité.

Share this article:

Aux composantes traditionnelles des communications unifiées (CU) – téléphonie, conférence, messagerie instantanée, présence – s’ajoutent aujourd’hui de nouveaux éléments : dispositifs mobiles, téléphones logiciels, clients virtuels, médias sociaux, applications spécialisées…

Si la réalité des TI et des affaires complexifie les communications unifiées, les entreprises peuvent tout de même y trouver leur compte. Non seulement un projet élargi de communications unifiées est-il susceptible d’apporter des avantages accrus, mais il existe des concepts et des technologies de pointe qui peuvent aider à déployer et à exploiter les CU plus efficacement. En voici quelques-uns :

  • L’infonuagique – Les avantages habituels du nuage s’appliquent aux CU également. Avec l’infonuagique, la mise à niveau et l’évolutivité ne sont pas un souci, ce qui permet de réduire les investissements en infrastructure et ne demande que très peu de ressources techniques. Tout ce dont une organisation a alors besoin est d’une bonne connexion réseau. Aussi, les CU ne sont plus l’affaire de la grande entreprise uniquement.
  • La vidéo – La dernière année a donné lieu à une croissance de la vidéoconférence, selon les chiffres de la firme Infonetics Research. Auparavant réservée à l’usage interne des organisations, la vidéoconférence est maintenant utilisée pour communiquer à l’externe, avec des clients notamment. Cette tendance repose largement sur la capacité de la vidéo à rehausser la qualité de la communication, en partie parce que l’on peut voir la gestuelle de son interlocuteur.
  • La mobilité – Les CU ne sont plus associées aux postes de travail fixes uniquement, mais englobent les dispositifs mobiles. Bien sûr, la tendance est alimentée par la prolifération des programmes BYOD. Selon le site InfoComm International, les entreprises qui réussissent dans ce domaine sont celles qui mettent en place des politiques BYOD sans restrictions excessives. Grâce à des applications qui s’installent dans le dispositif mobile, ce dernier peut obtenir une connexion instantanée avec les contacts, les outils de communication et les services normalement disponibles dans l’environnent d’entreprise. Du reste, la mobilité étend ses tentacules et ne touche plus seulement les employés en déplacement ou travaillant à distance, mais devient réalité à l’intérieur de l’entreprise également.
  • La communication Web en temps réel (WebRTC) – Cette initiative facilite grandement la collaboration en permettant le lancement d’une réunion Web ou d’un partage d’écran à partir d’un simple navigateur. Plus besoin de créer un événement, de transmettre un courriel et d’ouvrir une session. La communication WebRTC permettra bientôt d’intégrer facilement les fonctionnalités UC à d’autres applications.
  • Les réseaux définis par logiciel (SDN) – Les réseaux SDN permettent de gérer de façon centralisée les interfaces API dans chaque routeur. Il devient alors possible de rediriger le trafic et d’établir des priorités en matière de bande passante. À coup sûr, cette technologie améliorera l’efficacité des CU.
  • Les médias sociaux – L’informatique sociale est dans la mire des organisations qui, peu à peu, l’intègrent à leur stratégie. La prochaine étape logique est de permettre une communication instantanée avec les sites de réseaux sociaux au moyen des CU.

Les communications unifiées épousent les tendances de l’industrie et, pour être pleinement efficaces, elles doivent être articulées autour des toutes dernières technologies. Dans ce contexte et étant donné l’omniprésence d’Internet dans les processus d’affaires, les CU dépendent plus que jamais de l’infrastructure réseau.

Voyez un aperçu technique de la solution de collaboration hébergée (SCH) d’Allstream, qui exploite les communications unifiées dans le nuage.

Share this article:
Comments are closed.