Compétences TI : le Québec bien positionné

Les TI évoluent à un rythme étourdissant, et d’aucuns s’inquiètent des compétences dont dispose le Québec. État de la situation selon TECHNOCompétences.

Share this article:

L’infonuagique, la mobilité, l’Internet des objets, les données volumineuses et combien d’autres concepts émergents doivent aujourd’hui être maîtrisés par un nombre croissant d’organisations. Or, les compétences relatives à ces technologies se développent en grande partie dans les entreprises mêmes. Le bassin de compétences TI du Québec évolue au rythme de la croissance des marchés et des produits.

Voilà la prémisse établie par Vincent Corbeil, gestionnaire de projet en information du marché du travail chez TECHNOCompétences, le comité sectoriel de main-d’œuvre des technologies de l’information du Québec. Parce qu’il s’agit de concepts neufs, il est difficile de dresser un inventaire des compétences en cette matière, précise-t-il. Y a-t-il lieu de s’inquiéter?

« Si la même question avait été posée il y a cinq ans à propos des applications mobiles, on aurait pu répondre que oui. Aujourd’hui, pourtant, les entreprises Web ont amorcé le virage de la mobilité et l’ont intégrée à leur offre. »

Situation

En fait, le terreau technologique québécois étant fertile, les domaines de pointe progressent bien. Il y a ici des associations sectorielles, de nombreuses conférences sur les sujets de l’heure, des services de formation et un bassin d’entreprises bien pourvu en main-d’œuvre, rappelle-t-il. Non seulement le Québec est-il présent dans tous les domaines technologiques clés, mais il se débrouille fort bien.

Autre facteur favorable, le Québec compte un vaste contingent d’analystes d’affaires – dont plusieurs travailleurs autonomes – qui aident les entreprises à harmoniser TI et réussite commerciale, mentionne Vincent Corbeil. La présence de ces ressources devient fort intéressante sachant que, de nos jours, les dirigeants de tous les secteurs organisationnels doivent posséder des connaissances en TI. Du reste, il incombe aussi aux technologues de comprendre les affaires.

Là où le Québec doit progresser, c’est dans l’utilisation des technologies au sein du secteur manufacturier. M. Corbeil précise que la récente Politique nationale de la recherche et de l’innovation (PNRI) du gouvernement québécois prévoit des mesures à cet égard. Dans ce dossier, on touche directement au déficit du Québec en matière de productivité, déploré dans tous les milieux d’affaires. Il reste à voir, bien sûr, si la PNRI sera maintenue par le gouvernement nouvellement élu.

Rareté

Vu ce constat positif en matière de compétences, pourquoi des voix inquiètes s’élèvent-elles depuis quelques années dans l’industrie des TI à propos d’une pénurie de main-d’œuvre, actuelle ou à venir? Chez Techno COMPÉTENCES, on hésite à employer le terme « pénurie ».

« Il y a suffisamment de ressources en général, mais dans les domaines très spécialisés, comme l’analytique, il est plus difficile de trouver du personnel qualifié, dit Vincent Corbeil. Nous avons connu une période difficile au tournant du siècle, mais depuis quelques années les choses vont mieux. Le nombre de DEC, de baccalauréats et de maîtrises est à la hausse. »

En somme et en dépit de certaines craintes, l’industrie québécoise des TI se porte bien et ses perspectives d’avenir demeurent bonnes. « Le nombre de professionnels et d’entreprises est en croissance depuis plusieurs années, rappelle Vincent Corbeil. La clé, c’est de se donner les outils pour déterminer rapidement quelles compétences doivent être acquises et développer la main-d’œuvre en conséquence. »

Chez TECHNOCompétences, on croit fermement que c’est l’affaire de tous; l’entreprise a le devoir de former son personnel, et le professionnel, de s’autoformer. De même, les écoles et les fournisseurs de services de formation doivent adapter leurs cours à l’évolution rapide des TI, de façon à offrir un enseignement pertinent au moment opportun.

Pour Vincent Corbeil, c’est ainsi que l’industrie québécoise des TI pourra demeurer à l’avant-plan à l’échelle nationale et internationale.

Voyez une présentation technique de Frost & Sullivan à propos de six innovations technologiques susceptibles de changer votre vie.    

 

 

 

 

 

Share this article:
Comments are closed.