Conjoncture difficile pour les fabricants de PC

Malgré l’anticipation d’une certaine reprise en 2016, le proche avenir n’est pas particulièrement rose pour le marché de l’ordinateur personnel.

Share this article:

Tout récemment, Gartner rapportait une décroissance de 8,3 % des ventes d’ordinateurs personnels au cours du quatrième trimestre de 2015, le cinquième trimestre consécutif marquant un recul à cet égard à l’échelle mondiale.

La chute du PC peut-elle être freinée, et si c’est le cas, quand et comment? Les fabricants espéraient un regain d’intérêt à l’occasion des fêtes de fin d’année, mais cela ne s’est pas produit. Résultat : pour la première fois depuis 2008, moins de 300 millions d’ordinateurs personnels ont été vendus dans le monde au cours de l’année.

Malgré ce déclin soutenu, les observateurs continuent de croire à une embellie du marché en 2016. Chez IDC comme chez Gartner, on estime que les problèmes sont conjoncturels, en partie du moins. Dans un premier temps, la force du dollar américain affaiblit les devises en usage dans plusieurs régions du monde, entrainant une hausse des prix. Autre facteur, l’impulsion des ventes qui devait accompagner la sortie de Windows 10 n’a pas eu lieu.

D’une part, les entreprises en général en sont au stade des essais de la nouvelle version et n’ont pas encore fait le saut. D’autre part, la stratégie de Microsoft d’offrir gratuitement le passage à Windows 10 a inhibé les ventes de matériel.

Bien sûr, le premier handicap de l’ordinateur personnel demeure la concurrence cruelle que lui livrent la tablette et le téléphone intelligent. Pourtant, des modèles d’ordinateurs novateurs et attrayants ont été lancés – tactiles, plus minces et hybrides (à la fois tablette et PC).

Pour les raisons déjà invoquées, les clients tardent à répondre positivement au nouveau matériel et au nouveau système d’exploitation, note-t-on chez IDC. Ces hésitations ont pour effet de prolonger la durée de vie des appareils déjà vendus, mais la critique positive qui a accueilli les nouveaux modèles autorise un certain optimisme.

On croit ainsi que les ventes devraient retrouver un peu de vigueur en 2016, vers la fin de l’année particulièrement. Tôt ou tard, les consommateurs et les entreprises devront changer de PC, ne serait-ce que pour éviter un retard sur le plan technologique. « L’industrie du PC demeure concurrentielle, mais, l’économie mondiale a été encore plus fragilisée par la chute du marché boursier chinois, » note Loren Loverde, vice-président, suivi mondial du PC chez IDC.

De son côté, Mikako Kitagawa, analyste principale chez Gartner, souligne les changements structurels dans lesquels est plongé le marché du PC et qui feront en sorte de réduire le parc d’appareils installés au cours des prochaines années. Chez Gartner, on croit que les livraisons d’ordinateurs personnels connaîtront, en 2016, une diminution de 1 % par rapport à 2015.

En somme, les fabricants de PC ne comptent que peu de bonnes nouvelles sur lesquelles tabler. Ils devront sans doute se résoudre à passer des jours difficiles en 2016 également.

Consulter une infographie qui vous aidera à déterminer le service téléphonique le mieux adapté à vos besoins.

Image : Free Digital Photos

Share this article:
Comments are closed.