Exploiter efficacement les réseaux sociaux

Les entreprises prennent conscience de la valeur du média unique que sont les réseaux sociaux. De plus en plus, elles en acceptent les règles tacites.

Share this article:

Une consultation menée récemment auprès d’un groupe d’entreprises (The State of Corporate Social Media 2014) révèle que, pour une deuxième année consécutive, 93 % des répondants considèrent les réseaux sociaux comme un élément vital de leurs activités de marketing.

C’est par l’entremise de cette discipline que les réseaux sociaux se sont introduits dans les processus organisationnels, mais les stratégies sociales dépassent aujourd’hui le cloisonnement administratif du marketing. D’après l’étude susmentionnée, les communications constituent un autre secteur où les réseaux sociaux sont largement exploités (chez 87 % des entreprises), ainsi que le service à la clientèle (60 %).

Adhésion à certains principes 

Selon Mark Glucki, directeur principal, marketing social et numérique d’Allstream, les entreprises canadiennes reconnaissent de plus en plus la valeur de l’informatique sociale, ainsi que les règles à suivre afin d’en faire une stratégie organisationnelle efficace. À cet égard, les organisations ne doivent pas perdre de vue une norme non écrite, mais essentielle : les adeptes des médias sociaux ne fréquentent pas ces sites pour y retrouver des contenus mercantiles.

Il est primordial de chercher l’équilibre entre promotion et information, c’est-à-dire une façon d’accroître ses ventes sans devenir ennuyeux. La formule la plus universellement recommandée est celle du 70-20-10, soit 70 % de contenu informatif utile, 20 % de contenu provenant d’autres sources et 10 % de promotion.

Selon le site Social Media Examiner, les entreprises qui respectent cet équilibre se positionnent comme des ressources davantage que des fournisseurs. Le public perçoit alors le matériel mis en ligne comme intéressant et crédible. Pour ce faire, toutefois, il importe d’élaborer des contenus pertinents et originaux, dépassant les simples hyperliens vers d’autres sites Web.

« Exercer un impact positif sur les clients est l’objectif premier d’une présence sur les réseaux sociaux, renchérit Mark Glucki. Un contenu promotionnel n’a de valeur que si le client est prêt pour cette étape. »

Définition d’une stratégie

Comme il s’avère difficile de suivre à la trace l’ensemble des réseaux sociaux, dont l’évolution est constante, il suggère de se concentre sur quelques cibles. « On doit créer une stratégie à l’égard des réseaux clés en définissant des objectifs, de même que des tactiques pour les atteindre », dit-il.

Dans cette optique, les organisations n’abordent pas nécessairement les choses de la même façon. On retrouve différentes tendances en matière d’informatique sociale, allant du conservatisme à l’avant-gardisme. Pour Mark Glucki, un amalgame de ces deux philosophies permet d’échafauder un programme proportionné. « La clé est d’avoir une approche novatrice, doublée de processus et de plans de contingence à chaque étape », suggère-t-il.

Quarante-cinq pour cent des répondants de l’étude The State of Corporate Social Media 2014 se disent prêts à tirer avantage des réseaux sociaux dans le cadre de leurs activités commerciales. Lorsque les principes de base en sont respectés, l’informatique sociale peut procurer un rendement de l’investissement élevé et aider sensiblement à renforcer la marque et la notoriété d’une entreprise.

Les services Internet d’affaires Allstream peuvent vous aider à mettre en œuvre une stratégie efficace pour accroître la collaboration dans tous vos canaux commerciaux, y compris les réseaux sociaux.  

 

Share this article:
Comments are closed.