Inspirez-vous des créateurs des villes intelligentes

Singapour et d’autres villes novatrices de la planète sont en train de créer les cités intelligentes de demain. Voici comment les spécialistes canadiens des TI peuvent adapter et personnaliser ce qui se fait ailleurs.

Share this article:

Quand je tente d’imaginer la vie dans une ville intelligente de l’avenir, je rêve d’interactions transparentes avec l’état, d’une automatisation de tous les aspects de la vie et — surtout — d’autos sans conducteur.

Ce rêve est de plus en plus près de se réaliser. Google a récemment publié une annonce dans un journal de l’Arizona pour trouver des personnes intéressées à participer aux essais routiers de ses autos sans conducteur. Dans quelques mois à peine, Londres deviendra l’une des premières villes à accepter les véhicules sans conducteur sur son territoire.

L’Internet des objets et les méga-entrepôts de données sont au cœur du concept de ville intelligente, selon Jennifer Formichelli, chercheuse au MIT’s Institute for Data, Systems and Society.

« Une ville intelligente tire parti de la masse d’information qu’elle accumule pour en savoir davantage sur ses habitants, explique-t-elle, mettant en lumière les façons dont les villes intelligentes commencent à transcender l’Internet des objets en recueillant sur leurs habitants des ensembles de données colossaux qui aident graduellement les chercheurs à comprendre les réseaux vastes et complexes. »

La course vers le nirvana numérique a déjà débuté et Singapour mène loin devant, selon un palmarès des villes intelligentes établi en 2016 par Juniper Research. La ville devance ses plus proches concurrentes grâce aux politiques et à la technologie adoptées en matière de mobilité, à ses services large bande filaires et sans fil, à ses applis citadines bien conçues et à une politique favorisant fermement l’accès ouvert aux données.

Ville précurseure, Singapour a lancé son programme Smart Nation en 2014. Celui-ci consiste à installer des détecteurs et des caméras qui permettront au gouvernement de tout surveiller, de la propreté des lieux publics à la densité des foules en passant par les déplacements précis de tout véhicule enregistré par les autorités locales, si l’on en croit un article du Wall Street Journal signé par Maxwell Watts et Newley Purnell.

« Par exemple, les détecteurs installés par des entreprises privées dans certaines résidences pour personnes âgées gérées par les pouvoirs publics alerteront les proches des résidents si ceux-ci cessent de se déplacer; ils enregistreront même les visites à la toilette afin de fournir des indicateurs de bonne santé. »

De son côté, l’Inde attire l’attention pour avoir créé un modèle de ville intelligente qui pourrait être adapté à d’autres pays, nous apprend Ryan Patrick dans un article du site IT World Canada. Des projets visant à rendre « intelligents » les lampadaires, les conteneurs à ordures et les systèmes de traitement des eaux usées sont tous conçus pour améliorer la vie des citoyens.

« Le projet comprend aussi un volet expérimental de rationalisation des déplacements routiers afin de réduire le nombre d’automobiles sur les routes et la pollution atmosphérique, un programme pour l’établissement de connectivité et de numérisation des TI robustes, ainsi que l’instauration d’une solide culture de gouvernance, en particulier de processus de cybergouvernement et de participation des citoyens », écrit Patrick.

Le Canada n’a rien d’un pionnier dans ce domaine, mais certains projets intéressants sont en train de voir le jour en Ontario et en Colombie-Britannique. La Ville de Toronto a entre autres fait installer 476 000 compteurs d’eau automatisés qui sont reliés à un tableau de bord en ligne, ce qui permet aux usagers de surveiller leur utilisation et leur facturation.

De son côté, le Richmond Hospital British Columbia prévoit d’améliorer ses services en se dotant de lits intelligents qui surveillent les signes vitaux des patients et envoient les données à l’équipe soignante.

L’apathie qui s’observe au Canada donne aux gestionnaires de réseau des municipalités l’occasion de faire preuve de leadership en mettant en œuvre des technologies intelligentes qui permettent de faire des économies, de consommer moins d’énergie et de produire des revenus.

Autrement dit, ils ont l’occasion de miser sur l’innovation, un facteur clé qui permettra aux villes de se démarquer dans l’avenir, selon la plus récente analyse des grandes villes mondiales menée par la firme A.T. Kearney.

« Dans un contexte où l’évolution technologique continue de bouleverser des pans entiers de l’activité économique — et de changer fondamentalement le mode de vie des gens —, les villes qui créent un environnement et une effervescence qui attirent et fidélisent les entrepreneurs tout en conservant les talents locaux seront les mieux placées dans l’avenir pour connaître le succès ».

Photo : Free Digital Photos

Share this article:
Comments are closed.