Jusqu’à quel point la technologie WebRTC peut-elle changer les communications d’entreprise?

S’il remplit ses promesses, le nouveau protocole aura un impact important.

Share this article:

Même si son développement n’est pas terminé, le concept appelé WebRTC (Web Real-Time Communication) fait beaucoup jaser. Cela se comprend, car l’adoption généralisée de ce nouveau protocole de communication pourrait changer assez radicalement certains processus d’affaires.

La technologie WebRTC a été conçue pour permettre une communication en temps réel de navigateur à navigateur, sans qu’il soit nécessaire d’ajouter quelque plugiciel (plug-in) ou module d’extension que ce soit. Il en résulte un partage facile pair-à-pair (P2P) de la vidéo, de la voix et des données. En fait, l’utilisation en direct de la voix et de la vidéo, ainsi que le partage de données en temps réel, pourraient devenir aussi élémentaires que de visualiser une page Web.

Pour les développeurs, il s’agit d’une heureuse perspective dans la mesure où les plugiciels complexifient passablement leur travail. Pour les entreprises aussi, puisqu’un simple site Web servirait à réaliser des échanges évolués entre employés ou avec clients et partenaires. Un seul clic sur une icône représentant la partie à joindre suffirait à établir la communication. Dans pareil cas, il est permis de croire que surviendraient d’importants changements dans les stratégies et les investissements.

Sachant que le protocole WebRTC permet de communiquer non seulement avec des ordinateurs, mais avec tout dispositif muni d’un fureteur, imaginons un peu les applications possibles en matière de service à la clientèle; d’échange d’informations techniques entre les équipes d’entretien et le siège social; ou de services gouvernementaux aux citoyens, pour ne soulever que quelques exemples.

Le projet WebRTC est un développement à code source libre soutenu par les sociétés Google, Mozilla et Opera, de sorte qu’on peut actuellement l’utiliser pour communiquer entre les fureteurs Chrome, Firefox et Opera. Microsoft a fait état de son intention d’adopter le nouveau protocole lorsqu’il deviendra une norme. Pour l’heure, il peut s’intégrer à Internet Explorer à l’aide d’une trame de Chrome.

Selon Network World, il est difficile cependant de savoir de quelle façon le protocole deviendra une norme advenant qu’il soit adopté par le marché. Aussi, la prudence manifestée par Microsoft pourrait en retarder la progression.

Plus d’un milliard de machines et dispositifs sont déjà dotés de la capacité WebRTC, estime-t-on. Un sondage récent publié par le fournisseur de solutions de communication Tokbox révèle que trois développeurs sur quatre comptent intégrer le nouveau protocole à leurs applications vidéo et audio. Le nouveau concept suscite un intérêt certain, mais pour le moment, il est difficile de connaître précisément l’impact qu’il aura sur le monde des affaires.

Simplifiez, améliorez et facilitez vos communications d’entreprise avec la Solution de collaboration hébergée (SCH) d’Allstream. Voyez un aperçu technique de cette solution.  

Share this article:
Comments are closed.