La façon dont les télécommunicateurs utilisent les normes pour innover

En coulisses avec Allstream et la démonstration sur l’élasticité de la largeur de bande, qui a été menée en collaboration avec Tata au congrès GEN14

Share this article:

L’explosion de l’utilisation de la largeur de bande et le besoin d’être accessible en tout temps font des services Ethernet la solution préférée pour les réseaux d’entreprise. En raison de cette frénésie que suscitent les services Ethernet pour télécommunicateurs, on s’attend à ce que le marché mondial pour ces services excède les 60 milliards de dollars en 2018.

Cette importante croissance dans l’adoption des services Ethernet soulève cependant un important défi. Aucun fournisseur de service n’est en mesure de fournir des services mondiaux de bout en bout, ce qui pousse les fournisseurs à établir des liaisons entre divers télécommunicateurs pour créer des écosystèmes et des partenariats avec d’autres télécommunicateurs afin d’accroître leur présence mondiale.

Dans le monde d’aujourd’hui, où l’ensemble des relations entre les divers télécommunicateurs sont fondées sur des interfaces exclusives, il faut de six mois à deux ans pour bâtir et exploiter une interconnexion entre télécommunicateurs. Plus la technologie évolue et plus s’accroît la difficulté et le temps nécessaire pour construire de telles interconnexions.

En même temps, pour apporter des changements à un service existant fourni sur les réseaux de plusieurs télécommunicateurs, cela prendra jusqu’à deux semaines et nécessitera de multiples ressources et systèmes dans l’environnement de chacun des fournisseurs de service, ce qui exigera beaucoup de temps et de ressources sur le plan opérationnel. Les processus manuels sont souvent des obstacles à l’introduction de nouveaux services ou à la modification de services existants, causant de très longs délais pour la mise en marché des nouveaux produits et d’autres encore plus longs pour les offrir aux utilisateurs.

Un accès universel constitue une exigence essentielle pour fournir un service continu et une expérience prévisible, assurée et constante en matière de service pour les utilisateurs.

Pour relever le défi que pose l’universalité de l’accès dans le cadre des services Ethernet aux télécommunicateurs, Allstream a pris une approche innovatrice et s’est alliée à Tata Communications afin de démontrer comment les interfaces normalisées pouvaient aider à résoudre le problème d’interconnexion entre les télécommunicateurs en simplifiant l’interaction entre leurs systèmes.

Allstream et Tata Communications ont participé à l’exposition sur les innovations du congrès GEN14 du MEF du 17 au 20 novembre 2014 et ont réussi à démontrer comment les normes permettent d’améliorer la mise au point et la fourniture d’un service dans les environnements de service de multiples télécommunicateurs. Au moyen de la norme ouverte MEF 47 élaborée par les membres du MEF, nous avons bâti une interconnexion entre les réseaux et les systèmes d’Allstream et de Tata, ce qui a permis de réduire le temps d’interconnexion à deux semaines. Du même coup, les changements aux services étaient gérés en temps réel, tandis que les demandes étaient soumises à l’aide d’un portail utilisateur, réduisant ainsi le délai de fourniture des services à quelques minutes.

À l’étape de la validation de principe, un utilisateur requiert une mise à niveau de la largeur de bande sur demande de son service Ethernet point à point (LPE) afin d’être en mesure d’utiliser son application de diffusion vidéo en continu à partir du nuage et soumet sa demande d’augmentation de la largeur de bande sur le portail utilisateur de Tata. La demande de changement de largeur de bande déclenche alors une série d’interactions automatisées sur les réseaux de Tata et d’Allstream et permet la mise à niveau de la largeur de bande en cinq minutes. Cela rend possible la diffusion en continu d’une vidéo HD dans une qualité acceptable en orchestrant tous les changements nécessaires dans le réseau et les systèmes.

Étant donné le grand engouement pour les services en nuage, les exploitants des réseaux des télécommunicateurs et les fournisseurs de service doivent s’adapter aux changements dans la façon de fournir et d’utiliser les services. Dans un environnement où il serait possible d’ajouter ou de supprimer des ressources dans le nuage en fonction de facteurs opérationnels dynamiques, les réseaux doivent adopter la même élasticité de ressources pour assurer la continuité du service. Le réseau est l’un des plus importants catalyseurs du nuage, et sa souplesse est essentielle à la révolution conceptuelle qui se produit dans les services de communications. Lorsque ces services sont fournis grâce à de multiples réseaux de télécommunicateurs, la coordination entre les télécommunicateurs nécessite encore plus de ressources pour assurer leur fourniture et leur modification.

Les protocoles normalisés et les modèles de données simplifient l’intégration et la collaboration entre les multiples intervenants, ce qui permet l’établissement d’un langage commun pour communiquer et laisse assez de temps et de ressources pour l’innovation des services. Pendant qu’elles alimentent l’innovation, les normes permettent aussi de réduire les coûts d’exploitation indirects, ce qu’Allstream et Tata ont réussi à prouver à l’auditoire du congrès GEN14 du MEF.

Share this article:
Comments are closed.