L’avènement des conteneurs

Pour bien se préparer à exploiter les conteneurs, les organisations doivent comprendre précisément les avantages qu’elles peuvent en retirer.

Share this article:

Depuis un certain temps déjà, nombre d’analystes voient dans le conteneur la prochaine technologie susceptible de bouleverser les modèles établis.

Selon un sondage fraîchement publié par la Cloud Foundry Foundation et mené auprès de 711 décideurs TI dans sept pays, dont le Canada, 16 % des organisations utilisent déjà les conteneurs en mode production, et 64 % d’entre elles prévoient de le faire au cours de la prochaine année.

Depuis l’an dernier, l’utilisation de cette technologie en mode production a fait un bond de 96 %, révèle une étude publiée par le fournisseur de solutions de conteneurs ClusterHQ. À la suite des mégadonnées et de l’infonuagique, entrerait-on maintenant dans l’ère du conteneur?

Facilitation du développement et du déplacement des applications

S’apparentant à la virtualisation, le conteneur est une couche abstraite où sont emmagasinées des applications, ce qui facilite leur déplacement d’une plateforme ou d’un nuage à l’autre. Grâce au conteneur, on peut joindre un plus grand nombre de charges de travail sur un même serveur, ce qui permet, en théorie, d’utiliser moins de matériel, moins d’espace dans les centres de données et moins de personnel.

Des portions d’application peuvent demeurer dans un conteneur donné, de sorte que ses composantes sont chargées sur la plateforme la mieux adaptée à sa fonctionnalité. En fait, une application peut être découpée en divers éléments et distribuée sur plusieurs serveurs, ce qui optimise l’utilisation des ressources. Le conteneur est le moyen le plus léger de développer une application et de la transporter d’un serveur à un autre. Une fois créée, l’application peut être exécutée n’importe où.

Évolution nécessaire

La plupart des fournisseurs TI préparent leurs solutions en vue de l’adoption ou de la prise en charge des conteneurs. À ce rythme, la technologie devrait en peu de temps devenir une nécessité, et non plus une simple option. Toutefois et malgré une maturation que certains jugent rapide, il reste encore beaucoup d’obstacles à surmonter avant que les architectures de conteneurs deviennent de vraies plateformes d’utilité générale.

Il faudra notamment trouver la façon d’assurer des niveaux de service pour une application possiblement distribuée sur des dizaines de conteneurs, voire davantage. Selon le sondage de la Cloud Foundry Foundation, la moitié des entreprises estiment que la gestion des conteneurs est le défi le plus important qui se pose à eux à cet égard.

Le battage autour des conteneurs n’entraine pas nécessairement une adoption ou une compréhension de cette technologie. Dans un sondage récent Cloud & Devops World, 76 % des répondants se disent d’accord avec l’énoncé selon lequel tout le monde a entendu parler des conteneurs sans vraiment savoir ce qu’ils sont. Il est difficile de penser que le concept prendra véritablement son envol sans que les organisations aient une idée précise des avantages qu’il procure.

Quoi qu’il en soit, dans le contexte commercial actuel, où la rapidité à développer et à mettre en marché des applications pour différents canaux de distribution devient de plus en plus importante en vue d’acquérir un avantage concurrentiel, les conteneurs recèlent certainement un vaste potentiel.

Voyez une infographie qui vous aidera à déterminer quel modèle infonuagique – nuage public, privé ou hybride – ou quel environnement traditionnel convient le mieux à votre entreprise.

Image : Free Digital Photos

Share this article:
Comments are closed.