Le citoyen, cœur et âme de la ville intelligente à Québec

Les réalisations de Québec dans le cadre de son projet de ville intelligente ont été soulignées à l’échelle internationale, ce qui n’empêche pas la ville de multiplier les initiatives dans ce domaine.

Share this article:

Québec est reconnue mondialement pour son patrimoine et ses attraits historiques. Cependant, on connaît moins les initiatives qui ont été déployées depuis une dizaine d’années pour la rendre plus dynamique, attrayante et performante, notamment sur le plan des technologies.

« Nous avons des entreprises innovantes, un grand nombre de brevets et un parc technologique, mais cela demeure plutôt méconnu », précise à ce sujet Natacha Jean, membre du comité exécutif de la Ville de Québec, responsable de l’entrepreneuriat et conseillère municipale du district de Vanier.

Les efforts de la ville en ce sens résultent de plusieurs années de préparation. En 2010, la municipalité a mené un projet de recherche en collaboration avec l’Université Laval et des villes comme Seattle, Mexico et Macao afin de définir ce qu’est une ville intelligente. « Nous nous sommes aperçus que plusieurs de nos actions allaient déjà dans ce sens et pouvaient faire partie d’un projet de ville intelligente », explique Mme Jean.

Six axes d’intervention privilégiés ont été déterminés pour le projet de ville intelligente de Québec : citoyens, eau, transport, sécurité, développement économique, infrastructure et immeubles. Plutôt que de faire orchestrer les efforts par une entité centrale comme on le voit généralement, la ville a choisi de « collaborer avec les forces du milieu afin de mener de façon transversale et intégrée les initiatives prioritaires », indique M. Hugo Grondin, directeur de la Division soutien à la stratégie des services TI, Services des technologies de l’information de la Ville de Québec.

Voici quelques-unes des initiatives qui ont déjà vu le jour :

  • Application Mon Trajet Vélo — utilisée par les cyclistes, elle permet de recueillir des données anonymes sur les tronçons routiers les plus utilisés
  • Vitrine technologique — les entreprises ayant leur siège social à Québec peuvent mettre leurs technologies à l’essai en se servant des installations du parc technologique.
  • Livres numériques offerts en bibliothèque — 7,716 titres à ce jour et plus de 94 700 prêts en 2016
  • Application Nomade — pour l’optimisation des déplacements en transport en commun
  • Données ouvertes — participation à un projet du gouvernement du Québec regroupant six municipalités
  • Écoquartiers — création de nouveaux quartiers intégrant espaces verts et nature

Le citoyen d’abord

À Québec, le projet de ville intelligente est d’abord social. « Un tel projet est associé aux technologies, mais ce n’est pas seulement cela, souligne Natacha Jean. Notre philosophie consiste à mieux faire travailler les acteurs et les outils, à utiliser les bases de données plus efficacement pour améliorer la qualité de vie des citoyens ».

En cette matière, les antécédents de la ville au cours des dernières années sont plutôt éloquents : Québec a été classée dans le palmarès des sept premières villes de l’International Community Forum (ICF) en 2012 et deux fois au sommet des grandes villes canadiennes pour la satisfaction des citoyens.

Le mandat principal de la Ville est d’offrir des services et des biens de base à la population, rappelle Hugo Grondin. À cette fin, la stratégie de Québec consiste à établir les priorités liées aux initiatives de ville intelligente de façon à maintenir et à améliorer la qualité de vie des citoyens.

Les objectifs fixés il y a quelques années en matière de ville intelligente ont été atteints, indique Mme Jean. « Toutefois, ce n’est pas terminé. Nous voulons continuer à travailler sur nos priorités et nous assurer que l’utilisation des outils à notre disposition est maximisée. »

Voyez un webinaire sur les risques posés à votre entreprise par votre accès Internet (en anglais).

Image : Free Digital Photos

Share this article:
Comments are closed.