Le règne de Bluetooth ébranlé

Une nouvelle technologie sans fil fait son entrée sur le marché des communications — et si les rapports sur HaLow sont exacts, elle pourrait fort bien détrôner Bluetooth comme protocole de réseautage.

Share this article:

Bluetooth — la technologie sans fil — doit son nom au roi danois Harald à la dent bleue, qui régna au 10e siècle. Celui-ci est connu pour avoir unifié les tribus du Danemark, même si, comme beaucoup de monarques, il avait des ennemis. Maintenant, c’est au tour de son éponyme technologique d’avoir aussi un rival.

Au début de janvier, la Wi-Fi Alliance a levé le voile sur HaLow (se prononce « halo »), une nouvelle version du protocole Wi-Fi permettant d’établir des connexions Web pour les dispositifs de faible puissance comme les moniteurs d’activité, les capteurs domotiques et les moniteurs médicaux mobiles. Ses partisans affirment que HaLow est la technologie idéale pour soutenir l’Internet des objets (IdO) : elle consomme relativement peu d’électricité, ce qui est parfait pour les petits dispositifs qui ne disposent pas de piles puissantes ni d’un accès à d’autres sources d’alimentation.

« Essentiellement, il s’agit d’une riposte de Wi-Fi contre Bluetooth », écrit Jacob Kastrenakes dans un article pour The Verge. Bluetooth utilise aussi relativement peu d’électricité et, jusqu’à maintenant, beaucoup de gens semblaient penser que cette technologie sans fil était la plus appropriée pour l’IdO.

Cependant, HaLow possède un net avantage par rapport à Bluetooth. Comme le souligne Mary Catherine O’Connor du RFID Journal, HaLow est un protocole fondé sur IP, donc qui permet de se raccorder directement au Web. Avec Bluetooth, les données doivent être transmises à un concentrateur ou un dispositif s’y rattachant, tel un téléphone intelligent ou une tablette, qui lui se connecte au Web.

La connectivité rapide de HaLow sera essentielle, selon Brian Barrett, rédacteur au magazine Wired : les fabricants de gadgets électroniques vestimentaires, comme les montres intelligentes et les moniteurs d’activité, sont particulièrement enthousiastes à l’idée de faire en sorte que leurs produits puissent accéder au Web de manière autonome, estime-t-il.

HaLow pourrait donc détrôner Bluetooth, mais est-ce inévitable? Pas nécessairement. D’abord, les ingénieurs derrière HaLow ont encore beaucoup de travail à faire pour préparer cette technologie à affronter le monde réel. Songez, par exemple, que la Wi-Fi Alliance n’a pas encore trouvé un moyen sûr et simple de raccorder et configurer les dispositifs HaLow sans écrans ni mécanismes de saisie.

En outre, comme le soulève Anton Shilov du magazine AnandTech, il est peu probable que l’industrie des TI abandonne son formidable écosystème de concepteurs, ingénieurs et spécialistes du marketing Bluetooth dans un avenir rapproché.

Quelques observateurs de l’industrie du sans-fil soulignent aussi que les entreprises et organisations derrière Bluetooth continueront probablement de perfectionner la technologie. Il se peut donc que, d’ici à ce que HaLow arrive sur le marché aux alentours de 2018, Bluetooth aura évolué, réduisant ainsi possiblement les avantages de HaLow.

Autrement dit, la disparition de Bluetooth au profit de HaLow est loin d’être certaine.

En revanche, bien sûr, la mort du roi à la dent bleue est chose du passé; il a été tué lors d’une bataille provoquée par son fils rebelle Swein.

Peut-être que les chefs de tribus danois ont surveillé l’ascension de Swein, de ses débuts jusqu’à ce qu’il devienne un rebelle régicide. Les chefs des Services informatiques et autres décisionnaires en matière de TI auraient aussi intérêt à suivre de près l’évolution de HaLow, surtout afin d’y déceler des signes que cette nouvelle solution de rechange pourrait s’avérer utile à leurs entreprises.

Image: Free Digital Photos

Share this article:
Comments are closed.