Les PME adoptent plus rapidement les TI performantes

Mike Strople, président d’Allstream, a répondu, à bâton rompu, aux nombreuses questions des dirigeants d’entreprises présents.

Share this article:

Après avoir souligné, lors d’une allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, l’importance pour les entreprises du Québec et du Canada d’investir davantage en technologie de l’information pour augmenter leur productivité et préserver leur compétitivité, Mike Strople, président d’Allstream, a répondu, à bâton rompu, aux nombreuses questions des dirigeants d’entreprises présents.

Que recommandez-vous aux petites et moyennes entreprises qui veulent investir en TI?

La première chose qu’il faut faire avant d’investir c’est de définir clairement les objectifs d’affaires de l’entreprise. On ne peut pas dire simplement qu’on veut augmenter la productivité. Il faut savoir d’où les gains devront provenir : d’une réduction des coûts, ou d’une augmentation des ventes ou des deux à la fois. Je ne suis pas un grand partisan des gros investissements en TI. Il est préférable, notamment pour une PME, de faire quelques petits afin de bien identifier ce qui répond le mieux aux objectifs visés. La PME est plus en mesure de faire un bon investissement majeur par la suite. L’idée de faire des analyses jusqu’à ce qu’on soit certain qu’on a couvert tous les risques est dépassée car quels que soient nos choix, en technologie, le risque fait toujours partie de l’équation. En voulant éliminer tous les risques, la PME attend généralement trop longtemps.

Quelles technologies innovantes les PME doivent-elles considérer en priorité afin de demeurer compétitives ?

Parmi les trois orientations en TI qui sont présentement dominantes (la collaborationles données volumineuses et l’infonuagique) il faut commencer par la collaboration en sachant que les formes et les besoins varient d’une entreprise et d’une industrie à l’autre. Il est aussi essentiel de se rappeler qu’il faut aller là où le consommateur veut que l’entreprise se rende. Il faut arriver à prévoir où vos clients voudront que vous alliez et d’être la première entreprise à vous y rendre. Cette démarche est beaucoup plus importante pour réussir que de réduire votre structure de coûts. Une fois que vous avez fait les bons choix, vous pouvez intégrer l’infonuagique et l’utilisation des données volumineuses dans votre stratégie.

On dit souvent que les PME sont réticentes à investir en TI. Qu’en pensez-vous?

Ce constat est un peu dépassé et il est en train de changer rapidement. Je rencontre souvent des dirigeants d’entreprise auxquels je fais réaliser que les technologies qu’ils utilisent à la maison sont plus avancées que celle qu’ils exploitent dans leur entreprise. Or, ça devrait être l’inverse. Aujourd’hui, de nombreux dirigeants de PME l’ont compris et ils utilisent abondamment les nouvelles technologies parce que, pour eux, la frontière entre leurs activités personnelles et celles de l’entreprise est floue. Les jeunes entrepreneurs comprennent bien la perspective du client et veulent que tout ce qu’ils expérimentent dans leur vie privée puisse aussi être utilisé dans leur entreprise. Le danger, c’est de de percevoir les TI comme un coût et de se dire qu’un nouvel investissement en TI, par exemple dans l’achat de tablettes électroniques, doit être compensé par une réduction équivalente (par exemple : l’élimination des ordinateurs de bureau ou des portables). Or il faut prendre le temps d’examiner les bénéfices et les revenus additionnels qu’apporte à l’entreprise l’introduction des nouvelles technologies (les tablettes).

Qui des grandes entreprises ou des PME sont les plus rapides à adopter les nouvelles technologies de communication?

Je pense que les occasions que présentent les nouvelles TI seront saisies plus rapidement par les PME parce que leurs investissements requis sont plus faibles et que les solutions sont adaptables. Par ailleurs, plusieurs grandes entreprises utilisent déjà diverses formes d’infonuagique privé ou des centres de données, même si elles n’ont pas recours à l’infonuagique offerte par des tiers. Ce nouveau type de service attirera au départ plus de PME tandis que les grandes entreprises évalueront les risques qu’elles accepteront de prendre avant de s’engager. Mais après quelques années, ces nouvelles technologies seront utilisées par des entreprises de toutes les tailles.

Pourquoi Allstream est-il un bon partenaire en TI pour les entreprises?

Pour plusieurs raisons. En plus de posséder beaucoup des forces des sociétés de télécommunications traditionnelles, Allstream exploite des infrastructures modernes et nous pensons et agissons différemment parce que nous sommes centrés exclusivement sur les besoins des entreprises. À titre d’exemple, nous offrons des garanties uniques de service qui comporte cinq dimensions importantes pour les entreprises. Nous offrons ces garanties distinctes parce que nous savons écouter et placer nos clients et l’atteinte de leurs objectifs d’affaires au cœur des solutions que nous développons avec eux.

Share this article:
Comments are closed.