Lignes groupées SIP : les entreprises recherchent davantage qu’une réduction de coûts

Au-delà des économies, l’adoption des lignes SIP est motivée par divers facteurs d’efficacité.

Share this article:

Selon une étude de la firme IHS réalisée à l’automne 2015, 45 % des entreprises nord-américaines qui utilisent un système PBX ou un système de communications unifiées (CU) sur site ont recours aux lignes groupées SIP pour combler une partie de leurs besoins en matière de connectivité vocale.

D’après IHS, qui a consulté 195 entreprises comptant un minimum de 101 employés, la proportion passera graduellement à 62 % en 2017, parallèlement au déclin des lignes T1.

La progression serait plus rapide si ce n’était des contrats de télécommunications en vigueur, qui freinent l’élan des entreprises. Toujours selon IHS, il ne s’agit pas là d’un obstacle insurmontable, car l’adoption des lignes SIP est stimulée par des facteurs clés comme la sécurité, la souplesse, la facilité de gestion et la fiabilité.

En général, les utilisateurs de lignes SIP expriment des avis largement favorables à propos de ce mode de transmission. Dans le cadre d’une étude publiée sur le site Software Advice, 73 % des répondants se déclarent très ou extrêmement satisfaits de la qualité des appels acheminés par leur fournisseur de lignes SIP. Quatre-vingts pour cent d’entre eux estiment que les priorités relatives au trafic de la voix sur leur réseau d’affaires sont toujours ou souvent établies efficacement.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les coûts ne viennent pas nécessairement en tête de liste des raisons incitant les organisations à se tourner vers les lignes SIP.

Aujourd’hui, les plateformes de communications infonuagiques appellent à l’enrichissement des fonctions de l’infrastructure IP de manière à mieux prendre en charge les technologies et concepts de pointe, notamment l’approvisionnement sur demande, la reprise sur sinistre et le WebRTC, autant de facteurs qui militent en faveur des lignes SIP.

Selon Art Schoeller, analyste principal chez Forrester Research, « les lignes groupées SIP ne servent pas simplement à remplacer les interfaces PRI afin de réduire les coûts – même si, traditionnellement, il s’agit là d’une des principales raisons d’y faire appel. Elles permettent également de repenser la façon de gérer les communications, particulièrement lorsque le WebRTC entre dans l’équation et comme c’est le cas lorsque l’on utilise une plateforme infonuagique de lignes SIP. »

Autrement dit, les entreprises réalisent ce que peut leur offrir le protocole SIP au-delà de la prise en charge du trafic de la voix. Le changement se fait progressivement. Pour l’heure, une mince fraction seulement des organisations consultées par IHS est passée à 100 % aux lignes SIP, ces dernières comblant généralement moins de 50 % des besoins de transmission vocale de chaque entreprise.

Toutefois, la croissance du marché se poursuit et, de plus en plus, les organisations qui entreprennent une transition au protocole SIP souhaitent en retirer des avantages qui dépassent la simple réduction des coûts.

Consultez des informations et des modalités essentielles à propos des lignes groupées SIP.

Image: Mark Glucki

Share this article:
Comments are closed.