L’incroyable réduction des services de TI

Puisque les technologies en nuage et les autres modèles de services gérés réduiront les services de TI, les administrateurs devront se débrouiller pour obtenir des certifications techniques et maîtriser des compétences non techniques pour éviter que leur carrière mène à un cul-de-sac – et s’ouvrir à de nouvelles possibilités d’emploi.

Share this article:

Tenez-vous bien. Les services de TI vont subir des réductions drastiques au cours de la prochaine décennie. D’ici 2025, le personnel des TI sera réduit au quart de sa taille actuelle à mesure que les emplois dans les infrastructures et les applications d’ancienne génération disparaîtront au profit du nuage et des autres modèles de logiciel-service (SaaS), selon Gartner, une firme de recherche sur l’industrie.

Pour ajouter à cette sombre perspective, le rapport du Forum économique mondial intitulé The Future of Jobs prédit une période difficile pour le marché du travail, surtout dans le domaine des TI.

« La quatrième révolution industrielle, combinée aux facteurs socioéconomiques et démographiques, entraînera dans tous les secteurs de l’industrie un bouleversement majeur du modèle économique qui aura de graves répercussions sur le marché du travail », indique le rapport.

Avec la réduction des coûts et les gains de productivité associés à l’informatique en nuage et aux autres services gérés, il y a fort à parier qu’il y aura des pertes d’emploi – mais il y aura aussi de nouvelles possibilités.

En 2014, le magazine IT World Canada révélait que plus de 21 000 professionnels des TI travaillaient dans le domaine de l’informatique en nuage au Canada. L’essor de l’informatique nuage dans les entreprises fera augmenter le nombre des administrateurs spécialisés dans la gestion de cette technologie.

Certains observateurs de l’industrie estiment que le principal problème posé par l’informatique en nuage n’est pas la perte d’emplois, mais la difficulté de trouver du personnel possédant les compétences requises pour occuper ces postes très en demande.

Nima Mirpourian, de l’agence de recrutement Robert Half, affirme que les développements technologiques comme les services gérés offrent des possibilités aux professionnels des TI qui investissent dans les certifications techniques.

« Ils doivent maîtriser ces nouvelles technologies – et comprendre comment l’automatisation améliore les bénéfices et hausse le niveau des initiatives stratégiques de TI. »

Mirpourian conseille aux administrateurs de systèmes de réévaluer leurs compétences en regard de la pertinence actuelle et future qu’elles ont pour leur service de TI.

Selon le guide salarial 2016 publié par Robert Half pour les professionnels des technologies, les compétences techniques les plus recherchées en 2016 sont la programmation ASP, C#, Java, .NET, PHP, la virtualisation ainsi que les langages Python, Ruby on Rails et Windows 7. De plus, les professionnels des TI qui possèdent des compétences techniques de haut niveau peuvent s’attendre à obtenir une prime de 5 % à 9 % sur le marché du travail.

Avec les projets de données volumineuses qui se multiplient à la vitesse de l’éclair, les administrateurs de TI capables d’assurer la convergence du réseautage, des systèmes et du stockage des données resteront très en demande pendant un certain temps.

Pour le moment, les administrateurs de réseau et de systèmes sont toujours très recherchés, comme en témoignent les généreuses hausses salariales dont a bénéficié ce groupe cette année. Selon l’agence Robert Half, les salaires des administrateurs de réseau ont augmenté de 6,4 % cette année (leur échelle salariale de 71 250 $ à 105 750 $ passant de 75 250 $ à 112 000 $), tandis que les salaires des administrateurs de systèmes ont augmenté de 6,1 % (leur échelle salariale de 100 000 $ à 140 250 $ passant de 105 500 $ à 149 500 $).

Nouvelles compétences, nouvelles possibilités

Un rapport sur l’état de l’informatique en nuage en 2016, intitulé The 2016 State of Cloud IT, révèle que de nouvelles possibilités s’ouvrent actuellement pour les administrateurs qui ont de l’expérience dans les projets d’informatique en nuage ainsi que dans la collecte, l’analyse et la programmation de données. Au lieu d’être affectés à des tâches de routine, les administrateurs de nuage supervisent souvent des projets stratégiques comme l’amélioration de la sécurité, la formation des utilisateurs finaux et l’intégration des applications.

Même si on sait encore peu de choses sur l’impact final que ces technologies auront sur les emplois en TI, une chose est claire : les gagnants seront ceux qui démontreront une bonne compréhension de l’entreprise et de ses objectifs stratégiques.

« Il y a un écart très net entre les professionnels des services administratifs qui sont incapables de parler aux dirigeants et ceux qui ont cette capacité, souligne M. Mirpourian. Cela constituera un avantage décisif. »

Photo : Free Digital Photos

Share this article:
Comments are closed.