L’information, « matière première du 21e siècle »

Pour permettre la réalisation pleine et entière de la révolution Internet, l’Institut de gouvernance numérique du Québec prépare un plan numérique. État des lieux du projet.

Share this article:

À l’automne 2014, le gouvernement provincial a tenu un Forum des idées pour le Québec sous le thème de l’innovation et de la gouvernance numérique. Lors de cette réunion, le premier ministre Couillard a manifesté l’intention de son gouvernement de doter le Québec d’une stratégie numérique.

Nombre d’observateurs et d’intervenants espèrent que cette annonce serve de prélude à l’adoption d’une politique longtemps réclamée, notamment par le groupe des 13 étonnés. PDG de l’Institut de gouvernance numérique du Québec (IGN), organisme sans but lucratif relayant les étonnés, Jean-François Gauthier souligne l’urgence pour le Québec d’entreprendre sa révolution numérique.

« Nous sommes à l’ère postindustrielle, qui n’est pas basée sur les mêmes valeurs que la période précédente, fait-il observer. Nous continuons tout de même de gérer les institutions publiques comme s’il s’agissait de l’ère industrielle. »

Stratégie à définir

Depuis un certain temps déjà, l’IGN caresse le projet de définir un plan numérique pour le Québec, fondé sur une vaste consultation des milieux socioéconomiques dans l’ensemble des régions.

 

« L’information est la matière première, l’énergie du 21e siècle, explique Jean-François Gauthier. Il faut apprendre à gérer cette ressource. Nous sommes dans la même situation qu’au début des années 60, où nous avons vu la nécessité de nationaliser l’électricité pour faire avancer le Québec. Au même titre que l’électricité, on ne peut aujourd’hui se passer de l’accès à Internet. »

Selon lui, nous nous retrouverons dans une situation de dépendance en ce qui concerne la fourniture des infrastructures réseautiques. « Le Québec est l’un des endroits les moins bien desservis pour les services Internet, où les tarifs sont les plus élevés », précise-t-il. Faut-il pour autant nationaliser l’exploitation du numérique? Le PDG de l’ING dit l’ignorer. Il faut d’abord, croit-il, mener une réflexion sur le sujet et poser les bonnes questions, d’où le projet de plan numérique.

L’IGN souhaite que le gouvernement lui confie l’élaboration du plan, y compris les consultations nécessaires. Selon l’organisme, le plan comporte cinq grands dossiers :

  • Les citoyens, qui sont au cœur des préoccupations du nouveau siècle;
  • La gouvernance, qui doit nécessairement être ouverte;
  • L’économie de proximité, facteur de développement durable;
  • Internet, la place publique du 21e siècle;
  • L’information, la matière que nous devons apprendre à gérer.

Certaines bases déjà jetées

À partir du moment où l’on mettra en place la mobilisation, étape clé permettant de recueillir les différents points de vue, il faudra plusieurs mois et au moins une année pour accoucher d’un premier jet du plan. « Rien ne sera encore coulé dans le bronze, car il s’agit d’un exercice très long », précise M. Gauthier. Toutefois, la réflexion est déjà entamée, l’IGN étant penché sur la question depuis maintenant trois ans. Entre autres résultats, l’organisme a regroupé diverses expertises sur les communautés intelligentes en collaboration avec l’Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS) de l’Université Laval notamment.

« Certains disent que le plan numérique ne servira qu’à mettre à profit les technologies, mais ce n’est pas l’objectif, explique Jean-François Gauthier. Il s’agit plutôt de faire face aux défis du 21e siècle. Il en va de l’avenir du Québec, de notre langue, de notre culture. Actuellement, le français ne correspond qu’à 4 % des contenus sur Internet. »

À cet égard, rappelons que, dans la foulée du Forum des idées, le gouvernement du Québec a présenté un plan culturel numérique.

« Nous avons peut-être du retard, mais nous pouvons le rattraper rapidement en nous collant à ce qui se fait de meilleur dans le monde. Le Québec mérite certainement ce qu’il y a de mieux », conclut-il.

Un accès sécurisé à Internet constitue un élément clé de toute stratégie numérique. Consultez notre livre électronique sur la sécurité Internet.

Share this article:
Comments are closed.