Planifier son itinéraire vers l’IPv6

Planifier le passage au protocole IPv6, c’est un peu comme voyager dans un pays étranger et apprendre sa langue… Voilà pourquoi vous devrez planifier votre itinéraire pour être certain de vous rendre à bon port.

Share this article:

Si vous prévoyez adopter l’IPv6, vous avez probablement déjà pris connaissance de conseils sur la façon d’organiser la transition de votre réseau. Ces conseils se résumeront sans doute aux étapes ci-après :

  • Analyse : Dressez une liste de l’ensemble des dispositifs réseau, des systèmes d’exploitation, des logiciels et des exigences en matière de conformité.
  • Planification : Établissez la nouvelle conception de votre réseau et planifiez les mises à niveau des dispositifs et logiciels.
  • Essais et préparation : Testez les éléments clés, évaluez la conformité des documents, réglez les problèmes, assurez le routage et établissez des scénarios d’utilisation clés.
  • Exécution : Appliquez les changements en espérant avoir fait tout ce qu’il fallait faire au préalable et soyez prêt à reprendre les étapes que vous auriez omises.

Cela dit, ces étapes ne suffiront pas à elles seules. Il faut tenir compte du fait que des utilisateurs internes et externes accèdent au réseau chaque jour et que certaines phases de la transition du réseau pourraient entraîner de trop longues interruptions de service obligeant le recours à des solutions de rechange. L’intégration du protocole IPv6 à un réseau, selon sa taille, pourra supposer plusieurs phases ou encore ne consister qu’en l’ajout d’une deuxième adresse IP et d’un autre trajet d’acheminement par défaut pour chaque dispositif IP.

En quoi l’adoption de l’IPv6 s’apparente-t-elle au voyage dans un autre pays?

Lorsque vous planifiez un voyage à l’étranger, vous pourrez apprendre quelques expressions de base dans la langue du pays visité, qui vous serviront par exemple à demander des indications ou à commander au resto. Et durant votre voyage, vous apprendrez sans doute quelques autres formules exprimant vos émotions… ou même un malaise gastrique! En effet, une fois là-bas, si vous exprimez votre inconfort dans votre langue maternelle, vous demeurerez incompris.

Les protocoles IPv4 et IPv6 sont comme deux langues différentes, mais qui peuvent être employées sur un même réseau et en même temps. Tout ordinateur ou dispositif réseau disposant d’une adresse et d’instructions de routage IPv4 et IPv6 est donc en quelque sorte « bilingue ».

Dans la même veine, la communication directe entre des sites Web IPv4 et des utilisateurs IPv6 et vice-versa est impossible. Voilà pourquoi vous devez planifier l’itinéraire qui vous mènera à l’adoption de l’IPv6.

Cinq questions à poser avant d’entamer la transition vers l’IPv6

1.   Quelle expérience relative à l’IPv6 souhaitez-vous donner à chaque utilisateur dans votre réseau?

  • Qui sont les utilisateurs (ex. : clients, public, fournisseurs, employés à l’interne ou à l’externe)?
  • À quoi accèdent-ils dans votre réseau (ex. : contenu Web, serveurs de courriel, outils de commerce électronique, SharePoint, intranet, système de gestion des relations avec la clientèle ou de facturation, etc.)?

2.   Quels moyens de transmission ou outils sont nécessaires pour transmettre aux utilisateurs le contenu désiré?

  • Dressez la liste des éléments interdépendants à l’intérieur et à l’extérieur de votre réseau ou des mesures de contrôle qui contribuent à l’expérience de chaque groupe. Ces éléments pourraient comprendre les DNS, les navigateurs Web, d’autres applications clientes, ainsi que des outils de soutien ou du personnel.

3.   Cas où une détérioration de l’expérience est acceptable ou non

  • Utilisateurs externes : Si vous avez des serveurs Web ou du contenu en ligne comme des vidéos ou des pages Flash et feuilles de style, ces éléments doivent aussi être convertis à l’IPv6, sans quoi leur consultation entraînera des messages d’erreur. Est-ce acceptable? Si les DNS n’ont pas été convertis au format IPv6, l’association avec le contenu ne pourra se faire.
  • Employés à l’externe : Ces utilisateurs seront en IPv4 ou IPv6. Établissez de quoi ils auront absolument besoin pour être productifs (ex. : RPV, système de gestion des relations avec la clientèle ou courriel) ou de quoi ils auront le moins besoin (ex. : télécopieurs, etc.).
  • Employés à l’interne : En supposant que les gens à l’interne utiliseront les deux protocoles pendant un certain temps, quels éléments du réseau ne pourront fonctionner qu’avec le protocole IPv4 (ex. : imprimantes, télécopieurs, téléphones IP, intranet, système de gestion des relations avec la clientèle, etc.)?

4.   Quelle est l’expérience-utilisateur la plus importante pour votre entreprise?

Autrement dit, qu’est-ce qui rentabilise votre entreprise, lui permet de communiquer sa
marque et d’assurer son fonctionnement continu?

  • Vous devez assurer l’accessibilité à tout ce qui se rattache à votre nom de domaine (ex. : sites Web, courriel, DNS, ainsi que les portails d’entreprise, de commerce électronique et extranet).

5.   Que devez-vous apprendre à propos du nouveau protocole IPv6?

  • Système d’adressage hexadécimal, enregistrements DNS AAAA (quadruple A), mécanisme NAT64 et plus encore.
  • Que pourrez-vous apprendre en cours de route? Peut-être ce qu’est le protocole DHCPv6, le champ de contrôle du flux (flow control), la passerelle DS-LITE ou d’autres aspects.

Répondre aux questions ci-dessus au début du processus d’analyse vous aidera à cibler facilement les éléments clés du réseau, ainsi qu’à établir à quelle phase de la transition à l’IPv6 ils se rattachent.

Personnellement, je commencerais par travailler à convertir à l’IPv6 la DMZ (zone démilitarisée ou la zone publique du serveur), les routeurs d’extrémité, les DNS, le courriel, les sites Web et de commerce électronique, les serveurs de contenu et les pare-feu. N’oubliez pas non plus de convertir les zones internes et le personnel qui sont essentiels au fonctionnement du contenu IPv6 pour les utilisateurs externes ou peut-être de mettre en place un serveur intermédiaire compatible avec les deux normes dans la DMZ.

J’espère que votre transition vers l’IPv6 et la conversion de votre réseau à cette nouvelle langue Internet sera pour vous à la fois instructive, couronnée de succès et agréable.

Qu’en pensez-vous? Quels éléments font partie de votre itinéraire vers l’IPv6? N’hésitez pas à inscrire vos commentaires ci-après.

Image par comedy_nose

Share this article:
Comments are closed.