Pourquoi UCaaS connaissent un taux de croissance allant jusqu’à 45 pour cent

Gartner a préparé un aperçu des tendances qui orienteront l’avenir de l’industrie

Share this article:

Vous vous demandez si vous devriez passer aux communications unifiées fondées sur le nuage ou vous en tenir à une plate-forme installée sur place? Pour vous éclairer, voici un aperçu des tendances qui orienteront l’avenir de l’industrie.

Jusqu’à tout récemment, les entreprises utilisaient une plate-forme installée sur place quand elles faisaient l’acquisition de produits de communications unifiées. Mais au cours des trois dernières années, nous avons assisté à une transition vers le nuage avec la montée des communications unifiées en tant que service, explique Daniel O’Connell, directeur de recherche chez Gartner, dans un récent webinaire portant sur la transition vers le nuage dans le marché des communications unifiées.

Bien que le marché des communications unifiées en nuage se développe à pas de géant, il reste également très fragmenté. Gartner estime qu’il y a plus de 100 fournisseurs UCaaS en Amérique du Nord seulement; à l’échelle planétaire, ce nombre est d’environ 250. Et pratiquement tous les fournisseurs de communications unifiées sur place disposent désormais d’offres en nuage.

En Amérique du Nord, Gartner prévoit que les revenus découlant des services UCaaS passeront de 3 milliards de dollars cette année à plus de 6,5 milliards de dollars américains en 2019. Mondialement, le marché va croître de 6 milliards de dollars américains à 18 milliards durant la même période. Ce taux de croissance mondiale plus élevé est attribuable au fait qu’en Amérique du Nord, le démarrage a été plus rapide et « a servi de banc d’essai, tandis que d’autres régions sont maintenant en train de rattraper leur retard », précise-t-il.

Toutefois, même si les solutions fondées sur le nuage ne requièrent pas un gros investissement en capital comme c’est le cas pour une infrastructure sur place, O’Connell souligne que les déploiements UCaaS nécessitent quand même d’importantes activités d’installation du côté frontal et un engagement important des services professionnels — de la configuration de combinés à l’intégration avec le fournisseur de services de communications.

La transition vers le nuage ne se fera donc pas du jour au lendemain, mais de nombreuses petites entreprises — qui sont plus agiles et tendent à avoir des exigences plus simples — sont des adeptes de la première heure. En effet, de 20 à 25 pour cent d’entre elles sont déjà passées aux communications unifiées en nuage.

À l’opposée, les grandes entreprises (comptant plus de 1 000 employés) commencent tout juste à prendre au sérieux les communications unifiées en nuage. Les grandes entreprises ont généralement des besoins plus complexes et préfèrent se tourner vers les principaux fournisseurs; elles attendent aussi que le marché arrive à maturité. Selon Gartner, les grandes entreprises ne représentent que cinq pour cent de la part du marché des communications unifiées en nuage, mais cette part croît à un taux de 40 à 45 pour cent.

« Nous prévoyons d’importantes migrations, découlant du fait qu’un grand nombre de fournisseurs de technologies, de fournisseurs de services, de câblodiffuseurs, d’intégrateurs de systèmes et de spécialistes des applications ont eux-mêmes adopté le nuage », explique O’Connell.

Mais ce qui fait véritablement l’attrait des services UCaaS, ce sont leurs applications futures. Gartner prévoit qu’au cours des deux prochaines années, les services à faibles coûts déployés sur une plate-forme en tant que service (PaaS) prendront plus de place, tout comme l’intégration avec les communications unifiées en nuage et la PaaS, ainsi que le recours à des outils d’analyse dans une optique d’amélioration des affaires. Nous devrions également constater une différenciation entre les offres UCaaS, par exemple sous la forme de solutions verticales.

Imaginons par exemple que le dispositif d’un technicien de maintenance soit synchronisé à une plate-forme de communication unifiées en nuage, qui connaît l’emplacement du technicien grâce à une fonction de géolocalisation. L’employeur disposera désormais de l’intelligence nécessaire pour dépêcher le technicien libre le plus proche à un emplacement client. Voilà juste un exemple de la façon dont les communications unifiées peuvent rendre les activités d’une entreprise plus efficaces.

Le dilemme ici, explique O’Connell, c’est que les acheteurs de TI ne regardent pas généralement du côté des fournisseurs de communications unifiées pour rendre leur organisation plus efficace. Il y a un changement de mentalité qui devra se faire (tant pour les fournisseurs que pour les acheteurs de TI) dans un contexte où les communications unifiées commencent à cibler les défis commerciaux au-delà de la connectivité.

L’avenir est donc prometteur, mais assurez-vous que votre plate-forme en nuage — et votre partenaire — sauront croître avec votre stratégie d’entreprise.

Share this article:
Comments are closed.