Saluez la passerelle Apple Bonjour de Cisco

Les utilisateurs en entreprise sont à l’occasion frustrés de ne pas pouvoir accéder à AirPrint ou à d’autres services semblables à partir de leurs appareils sans fil, mais de nouvelles fonctions ajoutées aux contrôleurs de réseaux locaux sans fil (WLAN) devraient faciliter et accroître l’utilisation des dispositifs personnels au travail (BYOD).

Share this article:

Si les services de TI autorisent l’utilisation au travail d’un plus grand nombre de dispositifs personnels comme les iPads, ils doivent par contre trouver des moyens de mieux les adapter aux réseaux d’entreprise.

En théorie, ce problème devait être résolu grâce au service Bonjour d’Apple, qui permet aux utilisateurs de tablettes iPad, d’ordinateurs portatifs et d’autres dispositifs sans fil d’accéder à des technologies comme AirPrint et AirPlay. Toutefois, en pratique, ce service ne fonctionne pas si bien dans un environnement d’entreprise, ce qui explique pourquoi Cisco a inauguré mardi dernier la passerelle Apple Bonjour, qui devrait offrir aux gestionnaires des TI une plus grande visibilité et un meilleur contrôle en ce qui a trait aux services de l’application Bonjour.

Jameson Blandford, directeur, Marketing technique chez Cisco, a fait la démonstration de la passerelle Bonjour dans une webémission, où il expliquait la nature des limitations de l’application d’Apple dans un environnement de bureau. « Ses possibilités sont très limitées au sein d’un réseau », a-t-il expliqué. « Cette application a été conçue pour les réseaux domestiques… Parce qu’elle ne permet pas de passer d’une couche de réseau à l’autre, elle doit se cantonner à la couche 2. »

Par conséquent, les logiciels clients raccordés à un réseau local virtuel (VLAN) ne peuvent pas voir les services offerts sur un autre VLAN. Comme ils ne peuvent franchir les « frontières » du sous-réseau, les utilisateurs supposent tout simplement qu’ils ne peuvent pas imprimer, par exemple, et en éprouvent beaucoup de frustration.

M. Blandford décrit la passerelle Bonjour de Cisco comme une sorte de mémoire cache ou de base de données de services centraux au sein du contrôleur de réseau local sans fil. Lorsqu’un utilisateur de tablette iPad envoie une demande à un VLAN donné, le réseau peut envoyer une réponse à partir de la mémoire cache d’un autre VLAN. Autrement dit, la passerelle reçoit les publicités du service Bonjour et les réacheminent à différents sous-réseaux.

Mieux, comme le souligne Jameson Blandford, Cisco offrira un contrôle fondé sur des politiques afin que certains utilisateurs puissent, par exemple, être autorisés à utiliser AirPrint, mais pas AppleTV. Cela devrait contribuer à réduire en partie le volume de trafic produit par toutes les demandes du service Bonjour, dues au nombre croissant de dispositifs personnels utilisés au bureau. Cisco proposera des restrictions par groupe d’interface, réseau local sans fil et réseau local virtuel, et, ultérieurement, par utilisateur.

Il va devenir essentiel pour les services de TI de commencer à examiner des outils comme la passerelle Bonjour de Cisco, à mesure que le phénomène BYOD (Bring Your Own Device) se répandra dans les entreprises et que les attentes en matière d’accès au réseau iront croissant. Faute de quoi, les entreprises risquent de voir certains de leurs précieux employés leur dire bientôt « au revoir ».

Share this article:
Comments are closed.