Ville intelligente : une intégration technologique complète s’impose

L’intégration doit dépasser les cloisonnements verticaux et englober les systèmes patrimoniaux dans une approche horizontale.

Share this article:

Selon la Commission électrotechnique internationale (CEI), à laquelle est affilié le Conseil canadien des normes (CCN), une ville véritablement intelligente s’appuie sur une intégration technologique rigoureuse. Résumé du point de vue de la CEI à ce sujet.

À l’échelle mondiale, les zones urbaines accueillent chaque jour 150 000 nouveaux habitants. On prévoit qu’entre 2011 et 2050, la population des villes augmentera de 72 %, passant de 3,6 milliards à 6,3 milliards d’individus. La proportion de la population mondiale vivant dans les villes sera alors de 67 %, comparativement à 52 % aujourd’hui.

Dans ce contexte, la durabilité économique, sociale et environnementale des milieux urbains est primordiale. Atteindre cette pérennité ne peut se faire qu’en améliorant l’efficacité des villes, ce qui passe nécessairement par l’intégration des infrastructures et des services.

À cette fin, de nouvelles technologies ont été mises au point et continuent de l’être, mais les transformations nécessaires exigent des changements radicaux en matière d’approche et de gestion. Il ne s’agit pas simplement de se procurer les solutions technologiques proposées par les fournisseurs. Reposant sur la participation et l’expertise d’une diversité d’intervenants, le concept de ville intelligente appelle au développement d’un environnement favorable à l’exploitation de solutions intelligentes.

Déploiement efficace des technologies

Bien sûr, on trouvera facilement des technologies évoluées et efficaces, mais de nombreux facteurs techniques, sociaux et administratifs entravent leur déploiement. L’un des plus importants est le fait que la plupart des projets de ville intelligente portent sur une intégration verticale au sein de secteurs d’infrastructure ou de services cloisonnés. Une intégration à la fois horizontale et verticale des infrastructures est essentielle pour permettre l’interopérabilité des technologies (au moyen de normes internationales) et atteindre des résultats optimaux.

Les systèmes critiques de la ville (distribution de l’électricité, de l’eau, de la chaleur ou du gaz, hôpitaux, services municipaux, édifices privés et publics, etc.) doivent être intégrés sur le plan technologique. D’une part, cela exige une intégration verticale au moyen de capteurs, d’outils de communication ou de systèmes d’analyse et de surveillance en temps réel, entre autres éléments. D’autre part, il faut une intégration horizontale des systèmes patrimoniaux, traditionnellement isolés les uns des autres. Cette intégration globale engendre une méthode de gestion que l’on peut appeler « système de systèmes », donnant une efficacité maximale aux initiatives de ville intelligente.

Jusqu’ici, les projets de ville intelligente ont porté sur l’amélioration des systèmes verticaux traditionnels (services publics, efficacité énergétique, réduction des fuites d’eau, etc.). Ils doivent maintenant passer à l’étape suivante : combiner les données de ces différents systèmes afin d’atteindre des résultats optimaux. Il s’agit là d’une mesure cruciale si l’on considère que l’échange déficient d’informations sur les infrastructures et les opérations entre systèmes et intervenants est l’un des principaux freins au développement des villes intelligentes.

Bien que les villes soient toutes différentes et qu’elles doivent agir en fonction de leur contexte propre, les trois piliers de leur développement sont généralement les mêmes : la durabilité économique, sociale et environnementale. C’est en fonction de ces éléments et des objectifs qui y sont rattachés que les villes doivent procéder à l’intégration de leurs environnements technologiques. Plutôt qu’une dépense, les technologies peuvent, dans ce contexte, constituer un investissement créateur de valeur.

Voyez comment les services et solutions de communications unifiées d’Allstream (http://www.allstream.com/fr/products/unified-communications/) peuvent vous procurer des avantages sur le plan financier, améliorer votre productivité et accroître votre caractère concurrentiel.

Share this article:
Comments are closed.